Sucré Vegan

Crukies aux saveurs de Noêl

On me dit dans l’oreillette que ce n’est pas encore Noêl …

Bon… on commence les cadeaux toujours plus tôt, la fraîcheur qui s’installe et les bougies qui reprennent vie, il ne m’en fallait pas plus pour refaire cette petite recette !

Recette tirée du livre: “Cuisine Crue” d’Irèna Banas. ( J’ai adapté les proportions à mon goût)

Aux courses :

Pour une vingtaines de crukies

  • 100g de graines de sarrasin
  • 160g de noix de cajou
  • 7 dattes dénoyautées
  • une pincée de sel de l’Himalaya ou fleur de sel
  • 2 cuillères à soupe de raisins secs sultanine
  • 3 cuillères à soupe de jus d’orange pressé (environ 1 orange )
  • le zeste de la moitié d’une orange
  • 1 fève de tonka râpée
  • 1 à 2 cuillères à café de cannelle
  • 1 fleur d’anis étoilé
  • 1/2 cuillère à café de clou de girofle en poudre
  • 1 à 2 gousse de cardamome

Matériel:

Déshydrateur / Mixeur / moulin à café

Let’s Go!

Mixer les graines de sarrasin avec les noix de cajou, le sel, la girofle jusqu’à obtenir une texture farineuse tout en gardant quelques morceaux, puis réserver dans un saladier.

Mixer ensuite les dattes jusqu’à obtenir une purée,

Ajouter le mélange cajou/sarrasin dans le mixeur et mixer le tout pour obtenir un mélange homogène.

Verser dans un saladier et ajoutez-y le jus et le zeste d’orange, les raisins secs, la fève de tonka, la cannelle, l’anis étoilé et la cardamome (si comme moi vos épices sont entières, réduisez les en poudre au moulin à café)

Mélanger à la main.

On peut aussi y incorporer des morceaux de chocolat (tablette cacao cru chez LOVE CHOCK en magasin bio), des noix, pistaches etc

Former des petits sablés/crukies d’environs 5 cm de diamètre.

Disposez les sur la feuille du déshydrateur.

Démarrer le déshydrateur 1 heure à 60°C puis 16 heures à 42°C.

Ajuster le temps si vous les préférez moelleux ou croquants.

Alors les p’tits gourmands ? C’est tentant ?

A noter

Le deshydrateur n’est pas le premier accessoire auquel on pense, mais en cuisine crue il apporte le côté FUN, le côté élaboré aussi.

Il nous permet une “transformation” des aliments, ici en cookies, mais aussi en crackers pour l’apéro ou pour accompagner une salade, mais aussi pour des recettes qui ressemblent à des quiches, pour des chips de légumes et de fruits.

Mais aussi au quotidien pour déshydrater les oléagineux qu’on a fait tremper, afin de les garder et qu’ils soient prêt à l’emploi rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *