Sucré Vegan

Réconfort d’hiver

Septembre, octobre

L’automne et les journées grises reviennent, on adore nos bougies parfumées, notre plaid, nos chaussettes pilou pilou qui font rires Mr, notre grand mug de tisane, les balades un peu humides en forêt… il y a du bon dans cette saison mais il est vrai que sur le canapé on a souvent envie de grignoter quelque chose…

Cette recette est réalisable été comme hiver d’ailleurs, mais elle est particulièrement adéquate en cette saison et toujours ultra saine et rapide.

Let’s go! A vos marques! Prêts? Dans vos cuisines!

Munissez vous d’un mixeur, même si la fourchette peux faire l’affaire,

d’une planche à découper et d’un couteau .

Pour une personne:

  • 2 bananes mûres
  • 1 à 2 cuillères à soupe de raisins secs
  • 1 à 2 cuillères à soupe d’oléagineux de votre choix ( noix, noisettes…)
  • quelques copeaux de noix de coco
  • cristaux de sel de l’Himalaya ou fleur de sel

Vous l’aurez compris, rien de sorcier dans cette recette, parce que parfois on veut grignoter rapide et simple mais réconfortant.

Les quantités s’ajustent à votre goût, soyez créatifs !!!

On peut ajouter de la poudre de cacao cru, de la mangue, des pommes, des poires trop mûres, une touche de vanille …

Déroulement

Mixer vos bananes, en y laissant de légers morceaux si vous aimez.

Hacher grossièrement vos oléagineux au couteau.

Mélanger vos bananes avec les oléagineux et quelques cristaux de sel de l’Himalaya, ainsi que les raisins secs et la coco râpée.

Déposer dans une verrine et présenter avec quelques graines de chia et des raisins secs.

Nb: pour le côté choco cacao [ !!! ] petite astuce pour vous:

  • de l’huile de coco ou du beurre de cacao fondu
  • du cacao et du sirop d’érable

Mélanger beurre de cacao, huile de coco, cacao en poudre et sirop d’érable, déposer en couche assez fine sur un papier sulfurisé que l’on dépose au congélateur.

Une fois figé, créer un millefeuille entre préparation à la banane et feuille de chocolat.

Alors séduits mes p’tits gourmands ?

Le point santé

Associer fruit et oléagineux avec des fruits secs reste une association à ne faire qu’occasionnellement. Ne faisant pas partie du même groupe d’aliment, ces aliments ne se désagrègent pas à la même vitesse, ce qui peut entraîner lourdeur digestive, ballonnements.

On oublie pas de toujours faire tremper ses oléagineux avant de les consommer mais No panik quand même, on reste sur un encas réconfortant sain, bien loin du moelleux au chocolat tout plein de beurre et de gluten.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *